leblog


« | Accueil

Les Ames grises – Philippe Claudel

                                                       Les Ames grises - Philippe Claudel dans Non classé                                            

L’Edito :

 Elle ressemblait ainsi à une très jeune princesse de conte, aux lèvres bleuies et aux paupières blanches. Ses cheveux se mêlaient aux herbes roussies par les matins de gel et ses petites mains s’étaient fermées sur du vide. Il faisait si froid ce jour-là que les moustaches de tous se couvraient de neige à mesure qu’ils soufflaient l’air comme des taureaux. On battait la semelle pour faire revenir le sang dans les pieds. Dans le ciel, des oies balourdes traçaient des cercles. Elles semblaient avoir perdu leur route. Le soleil se tassait dans son manteau de brouillard qui peinait à s’effilocher. On n’entendait rien. Même les canons semblaient avoir gelé.  » C’est peut-être enfin la paix… hasarda Grosspeil. -La paix mon os !  » lui lança son collègue qui rabattit la .aine trempée sur le corps de la fillette. « 

Mon Mot :

Encore un livre plein de noirceur, on se plonge dans la france profonde, on image tout, même plus on le vit tout au long des pages, on le ressent…

Pour ne rien gâcher au plaisir trés belle écriture….

A lire aussi du même auteur : Le rapport de Brodeck


  1. バーバリー トレンチコート écrit:

    Undeniably believe that which you stated. Your favorite reason appeared to be on the net the simplest thing to be aware of. I say to you, I certainly get irked while people think about worries that they plainly don’t know about. You managed to hit the nail upon the top and also defined out the whole thing without having side effect , people can take a signal. Will likely be back to get more. Thanks

    Citer | Posté 25 janvier, 2013, 17:34

Laisser un commentaire

La vie est belle!!! |
le Blog des copains... |
Fernand@ntonin Productions |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Master SEER
| All you need is love
| Entre autres considérations