leblog


« | Accueil | »

Un grand Monsieur – Baden Powell

 Voilà c’est d’actualité alors j’en profite pour lui rendre hommage, car j’ai pratiqué les louveteaux et les éclaireurs de france pendant plusieurs années à ne pas confondre avec les scouts. Les éclaireurs c’est laïque.

J’ai grandie  à Paris et fille unique, alors mes parents pour me faire prendre l’air et que je me défoule m’a inscrite aux éclais, et aussi pour apprendre à vivre en communauté.

J’ai passé de superbes moments et j’en garde d’excellents souvenirs….

On fait des camps, on vit en harmonie avec la nature, lorsque on construit le camp on utilise que du bois mort, il est interdit de clouer pour ne pas abîmer les arbres seuls les noeuds sont autorisés, on se lave dans la rivière mais uniquement au savon de marseille. On boit l’eau de la rivière à l’aide de pastilles désinfectent. On fait des feux de camps, on chante, des jeux de piste, on apprend à connaître la nature, et le livre de la jungle est une référence, on fait des mini camps itinérants où il faut arriver dans des villages trouver de quoi manger dormir enfin bref se débrouiller. (mais sans le savoir on est surveillés par les chefs !!!)

On y apprend une foule de choses primordiales comme le partage des tâches, pas question d’échapper à la corvée des toilettes !!!

Le respect d’autrui, des animaux de la nature…

Suivant le caractère de chacun on a un totem (un surnom), mais là je ne vous dévoilerais pas le mien !!!!

Et bien sûr on s’amuse à travers diverses activités.

Ce sont là quelques exemples, mais je suis sûre que toutes ces années passées aux éclais m’ont fait le plus grand bien, et inculqués que des bonnes valeurs.

Alors si vous le souhaitez vous pouvez parcourir l’histoire de Baden Powell qui est  à l’origine du scoutisme…

 

Baden Powell :

Robert Stephenson Smyth Baden-Powell, dit « BP » (prononcer Bipi), est né le 22 février 1857 dans le quartier  à Londres. Baden-Powell fait ses études à Chartehouse, collège réputé pour sa discipline. Baden-Powell est un adepte de l’école buissonnière et se cache régulièrement dans le bois derrière l’établissement scolaire. Il y développe son sens de l’observation. Ses frères l’emmènent régulièrement explorer la campagne, camper et naviguer.

Il n’a jamais été un très bon élève et rate ses examens d’entrée à l’université. Il se présente alors à l’école militaire et obtient la seconde place au concours d’entrée, à 19 ans.

En 1877, il est envoyé comme sous-lieutenant en Inde (alors colonie britannique). C’est pendant ses loisirs qu’il s’intéresse plus particulièrement au travail des éclaireurs, et qu’il se rend compte de leur importance dans les opérations militaires.

À l’âge de 26 ans, il est promu capitaine. Son régiment est déplacé en Afrique du Sud, où il a l’occasion d’entrer en contact avec des « éclaireurs » indigènes pour lesquels il a beaucoup d’admiration. Il se perfectionne ainsi dans l’art de l’approche et de l’exploration. C’est en Afrique qu’il a pour la première fois la possibilité de former des éclaireurs militaires selon ses méthodes : il les forme en petites unités ou patrouilles, chacune sous les ordres d’un chef, et attribue aux plus méritants un insigne dont le dessin s’inspire du point Nord de la boussole, très similaire à ce qui deviendra le badge du scoutisme mondial.

Il a une brillante carrière militaire, respecté et obéi parce qu’il est un chef qui donne l’exemple. Il passe par les Indes où il devient, entre-autres, instructeur, l’Afghanistan, les Balkans, Malte, la Russie (comme agent de renseignement) et surtout en Afrique du sud.

L’événement qui le rend célèbre dans tout l’empire britannique est le sauvetage de la petite ville de Mafeking en 1899, durant la guerre des Boers (contre les Hollandais). Avec beaucoup d’astuce et de courage communicatif, il réussit à sauver la ville qui est assiégée depuis 217 jours par des troupes ennemies quatre fois plus nombreuses. Il utilise les jeunes de la ville comme estafettes (pour transmettre des messages à pied et à vélo), comme observateurs, sentinelles ou éclaireurs.

À la libération de la ville, le 16 mai 1900, il est acclamé comme un héros et nommé major-général. Il prouva que des jeunes étaient tout à fait capables de réussir une mission, pourvu qu’on leur fasse confiance. Il publie ses observations sous le nom de Scouting (L’art des éclaireurs) dans un petit fascicule destiné aux militaires appelé : Aids to scouting.

 

À son retour au Royaume-Uni, il est accueilli triomphalement. Il constate que Aids to scouting a un immense succès auprès des garçons britanniques et est utilisé par des éducateurs. Il reçoit même beaucoup de courriers de garçons lui demandant des conseils. Marqué par la jeunesse britannique des quartiers désœuvrés, souvent en mauvaise santé et délinquante, il décide de mettre en pratique tous les principes qu’il a observés à la guerre au service de jeunes garçons et dans une optique de paix.

« À la fin de ma carrière militaire, dit Baden-Powell, je me mis à l’œuvre pour transformer ce qui était un art d’apprendre aux hommes à faire la guerre, en un art d’apprendre aux jeunes à faire la paix ; le scoutisme n’a rien de commun avec les principes militaires. »

Robert Baden-Powell

 

En 1907, alors âgé de 50 ans, il organise un camp de quinze jours avec une vingtaine de garçon de différentes classes sociales sur l’île de Brownsea. Il y teste ses idées d’éducation par le jeu, d’indépendance et de confiance.

À la suite de ce camp, Sir William Smith (fondateur des boy’s brigade) lui demande d’écrire un ouvrage sur la manière dont le scouting pouvait être adapté à la jeunesse qu’il appelle : Scouting for boys (Éclaireurs).

Avec ce livre, il tente de lancer un nouveau mouvement autonome. Il crée la base du scoutisme avec les cinq buts :

  1. Santé,
  2. Sens du concret,
  3. Personnalité,
  4. Service,
  5. Sens de Dieu.

Ainsi que les dix articles de la loi scoute et la promesse scoute qui n’imposent aucune interdiction mais proposent une hygiène de vie que chaque adhérent promet d’essayer de mettre en pratique (faire de son mieux).

C’est en 1909, que les premières compagnies de guides apparaissent organisées par Agnès Baden-Powell.

En 1910, il différencie trois classes d’âge :

  1. Les Louveteaux (8-11 ans)
  2. Les Éclaireurs (12-17ans)
  3. Les Routiers (17 ans et +)

En 1918, il publie une revue intitulée Girl guiding edition. Il appelle le mouvement féminin les Guides plutôt que scoutes ou éclaireuses car il estime que leur rôle n’est pas d’éclairer mais de guider. « Une femme qui est capable de se tirer d’affaire toute seule est respectée aussi bien par les hommes que par les femmes. Ils sont toujours prêts à suivre ses conseils et son exemple, elle est leur guide. »

En 1910, sur les conseils du roi du Royaume-Uni Édouard VII, il démissionne de l’armée pour prendre la direction du mouvement qu’il vient de lancer.

En 1912, il se marie avec Olave Saint Claire Soames, qui devient Chef-guide mondiale.

Le mouvement prend vite beaucoup d’importance, et se développe dans de nombreux pays du monde. Le Jamboree de 1920 réunit pour la première fois des scouts de 21 pays. Baden-Powell y fut nommé World Chief (chef scout mondial).

 

1928, passage de BP au Grand Camp des Lones.

En 1927, il est anobli par le roi Georges V. Il prend le nom de Lord Baden-Powell of Gilwell, du nom d’une propriété qu’il a reçue de la famille McLaren pour en faire un centre de formation des chefs.

Aujourd’hui, il y a plus de 28 000 000 de scouts dans plus de 216 pays du monde entier.

Baden-Powell et son épouse passent beaucoup de leur temps à parcourir le monde pour soutenir le scoutisme dans son développement, et participent aux cérémonies de création du mouvement dans de nouveaux pays. À la fin de sa vie, il se retire au Kenya et fait parvenir aux scouts du monde entier son dernier message :

« Ceci est juste un petit mot d’adieu, pour vous rappeler, quand j’aurai disparu, que vous devez tâcher dans la vie d’être heureux et de rendre les autres heureux. Que cela paraît facile et agréable, n’est-ce pas ? C’est tout d’abord par la bonne action quotidienne que vous apprendrez à apporter le bonheur aux autres. La meilleure manière d’atteindre le bonheur est de le répandre autour de vous.
J’ai eu une vie très heureuse, et j’aimerais qu’on puisse en dire autant de chacun de vous. Je crois que Dieu vous a placé dans ce monde pour y être heureux et jouir de la vie. Ce n’est ni la richesse, ni le succès, ni l’indulgence envers soi-même qui créent le bonheur.
L’étude de la nature vous apprendra que Dieu a créé des choses belles et merveilleuses afin que vous en jouissiez. Contentez-vous de ce que vous avez et faites-en le meilleur usage possible. Regardez le beau côté des choses et non le plus sombre.
Essayez de laisser ce monde un peu meilleur qu’il ne l’était quand vous y êtes venus et quand l’heure de la mort approchera, vous pourrez mourir heureux en pensant que vous n’avez pas perdu votre temps et que vous avez fait « de votre mieux ».
Soyez prêts à vivre heureux et à mourir heureux. Soyez toujours fidèles à votre promesse même quand vous serez adultes.
Que Dieu vous aide.
Votre ami
Baden-Powell »

Il meurt le 8 janvier 1941 au Kenya où il est enterré. Sur sa tombe est gravé un signe de piste (symbole), le signe « retourner » et qui peut être interprété par « Je suis rentré chez moi ».Retourner

Lady Baden-Powell continua son rôle de lien entre les éclaireuses du monde entier. Elle est décédée le 25 juin 1978 en Angleterre.


  1. susie écrit:

    Bravo j’en apprends encore et toujours
    t vraiment une chouette fille!!!!
    scout toujours!!

    Citer | Posté 31 mars, 2007, 4:00
  2. saxifrage écrit:

    Je n’ai pas connu ce genre de vie et je ne suis pas certain que j’aurais supporté , j’ai un côté loup solitaire par contre je me lave toujours et depuis longtemps au savon de Marseille…Amicalement

    Citer | Posté 31 mars, 2007, 7:50
  3. cappuccine écrit:

    une belle école de vie que celle des éclaireurs, tu parles très bien de ces valeurs qui sont essentielles..
    moi aussi, savon de marseille ;)
    bon we !

    Citer | Posté 31 mars, 2007, 8:36
  4. Malaïka écrit:

    Ton surnom c’était pas encyclopédie ?
    Merci pour cet éclairage sur les origines du scoutisme et sur Bipi.
    Bon week-end

    Citer | Posté 31 mars, 2007, 10:33
  5. leblog écrit:

    Joli jeu de Malaïka !!!!!
    Eclairage et Eclaireurs !!!!!!
    a bientôt
    bon WE…

    Citer | Posté 31 mars, 2007, 12:17
  6. marie écrit:

    « Essayez de laisser ce monde un peu meilleur qu’il ne l’était… » une phrase toujours et encore plus d’actualité!
    Et « faites de votre mieux », c’est une très bonne philosophie, réécrite et expliquée par Don Miguel Ruiz dans « Les quatre accords Toltèques. »
    Une belle école de vie et un grand homme!

    Citer | Posté 31 mars, 2007, 21:18
  7. HHHH écrit:

    • 1ALEXANDRE CBB RETULINGEN BUSCH JAEGER TERRASSE HABIB ET NORA TAYLOR SWOFT• 1ALEXANDRE CBB REULINGE NBUSCHJAEGER TERRASSE HABIB ET NORA TAYLOR SWIFTEuropa – société de l’informationEuropa – société de l’information

    EUROPA – Europe’s Information Society Thematic Portal

    • 2MUNICHKirin Ichiban | HomeDAIRA WERBOWY
    0.4104 Draft

    Romania (Paris)
    1872 (TB)-1901. P157
    EUROPEAN COMMISSION Alcohol in Europe A public health perspective A report for the European Commission Peter Anderson and Ben Baumberg Institute of Alcohol Studies, UK June 2006 Directorate C – Public Health & Risk Assessment C2 – Health Information This report has been written by Peter Anderson and Ben Baumberg on behalf of the Institute of Alcohol studies, England. The report has been prepared under a contract with the European Commission [Contract SI2.378841 – Health, Social and Economic …

    Traduire cette pageare you of legal drinking age in your country of residence?

    Le Livre des jeux, contenant plus de 200 Jeux scouts
    Guillen, Émile (1900?-1989) / 3me éd / « L’Arc tendu / [d.l.1935] 1874 (T3). 105

    1877 (T6). 103.
    Le Livre des jeux contenant plus de 300 jeux scouts recueillis
    Guillen, Émile (1900?-1989) / 2e édition / , Editions de « l’Arc tendu / 1930

    1 1878 (T7).322 04.
    Le Livre des jeux : contenant plus de 400 jeux scouts recueillis par E. Guillen
    Guillen, Émile (1900?-1989) / 4e édition / Édition de l’Arc tendu, 21, rue Chauchat / Achevé d’imprimer en 1938
    | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 |

    Jeux d’éclaireurs 1879 (T8). 297
    Baden-Powell, Robert (1857-1941) / 4e éd. / Delachaux & Niestlé / cop. 1945

    3AMBASSADE FR AHELSINKI
    0.5086 Research – research*eu – Education – Special issue – June 2007 – And briefly…

    1880 (T9). 208
    … share their experiences and develop projects together. Idealistic (Baden Powell is not far off); it promotes the values of sustainable development …
    0.5901 Mardi 19 avril 2011 | European Year of Volunteering 2011

    1881 (T10). 287
    … 2011 DatesFrom: 19/04/2011To: 19/04/2011Country: FranceLocation: ParisAddress: Place de l’Hôtel de Ville, 75004 ParisTags:  »eventAbstractTBC … sur un chantier de restauration du patrimoine – Groupement Rempart Ile-de-France 12h30-13h30 La Réserve solidaire de Paris : retraités et engagés … Mairie de Paris 14h00-15h00 Les activités de loisirs et les temps informels comme outils d’échange interculturel sur les chantiers de bénévoles … Éclaireurs de France 11h00-19h00 Initiations aux gestes qui sauvent – Association française de Premiers Secours (AFPS) 12h00-17h00 « Atelier de …

    4KHEOPS Lexique hiéroglyphique -P. Geuthner (Paris)-1925 Informations détaillées p254
    1882 (T11). 250
    LISTE DES CONSTELLATIONS
    • Gobisaurus 1883 (T12). 252
    • Gobititan 1884 (T13). 201
    • Gojirasaurus 1885 (T14). 309
    • Gondwanatitan 1886 (T15). 126
    • Gongbusaurus 1887 (T16). 275
    • Gongxianosaurus 1889 (T18). 278
    Gorgosaurus
    1890 (T19). 356

    • Goyocephale 1891 (T20). 332
    • Graciliceratops 1892 (T21). 282
    • Gracilisuchus 1893 (T22). 333
    • Gravitholus 1894 (T23). 230
    • Gresslyosaurus 1895 (T24). 173
    • Gryponyx 1896 (T25). 33
    • Gryposaurus 1897 (T26). 449
    • Guaibasaurus 1898 (T27). 262
    • Guanlong 1899 (T28). 217
    • Gwyneddosaurus 1900 (T29). 163
    • Gyposaurus 1901 (T30). 227

    EUROGIFT1TAYLO SWIFT 1902 (T31). 331
    2 1902 (TB MOTS,T31)-1934 (TB MOTS,T60). 244
    3 1902 (TB,T31)-1934 (TB,T60). 126
    4
    1903 (T32). 278

    DRAIAWERBOWY SONGS 1914 (T43). P254 1927 (T53). P326

    Citer | Posté 22 septembre, 2011, 15:45

Laisser un commentaire

La vie est belle!!! |
le Blog des copains... |
Fernand@ntonin Productions |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Master SEER
| All you need is love
| Entre autres considérations