leblog


  • Accueil
  • > Archives pour le Lundi 26 mars 2007

Histoire de Troll

troll.jpgPrésentation de l’éditeur


Dynamique photographe de pub, Ange vit en solitaire stressé. Un soir, il sauve des bottes d’une bande de jeunes quelque chose qui ressemble fort à un animal blessé. Mais ce qu’il recueille dans son appartement est un enfant troll, perdu certes mais sauvage, et d’une violence inquiétante. Commencent alors d’une part une enquête discrète sur ces êtres que nombre de documents ne disent pas imaginaires mais bien réels et, d’autre part, une partie de cache-cache avec les amis, les collègues de travail et les voisins d’immeuble. Au quotidien du photographe, qui tient peut-être l’occasion de réaliser les photos de sa vie mais doit dissimuler l’existence de son troll, se mêlent ainsi des données qui, progressivement, lui confirment que ce qu’il vit n’est pas un rêve mais une réalité dangereuse à laquelle il va bien falloir trouver une solution… forcément radicale.

Le mot de Moi

J’ai vraiment apprécié ce livre pourtant je ne suis pas une fan du style  fantastique, (hormis quelques classiques, comme Farenheit 451, Le meilleur des Mondes, ou certains de Stephen King) mais là j’ai trouvé l’ensemble plein de tendresse et je voulais connaître la fin de cette histoire rocambolesque.

Remarquez à bien y réfléchir je n’ai pas trouvé que ce livre s’apparente au style fantastique, pour ceux qui ont envie de mêler sentiment de rêve et de cauchemar je vous le recommande !!!

Biographie de l’auteur
Johanna Sinisalo, née en 1958 dans le Nord de la Finlande, a étudié la dramaturgie avant de travailler dans la publicité, puis dans le journalisme. Elle écrit maintenant des scénarios pour la télévision et la bande dessinée. Jamais avant le coucher du soleil, son premier roman, a été salué par l’important prix Finlandia et traduit chez
plusieurs éditeurs étrangers.


La vie est belle!!! |
le Blog des copains... |
Fernand@ntonin Productions |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Master SEER
| All you need is love
| Entre autres considérations